Meltem

Quand le meltem s’y engouffre

Pieds nus dans la rosée

Avec ses ailes bleues ses brindilles de feu

Les rues aussitôt changent de trottoir

Et les étoiles au ciel

Eteintes ou flamboyantes

Flânent avec des hésitations de libellules

Plonge tes mains dans la ruche

Ferme les yeux

Avance bâillonné

Ne te découvre pas d’une ombre

Arrête tes pas aux perrons

Fais que tout soit sortilège

Et que l’écume fasse des bouquets

Ne dis pas ton nom

Ne porte aucun visage

Ne souris qu’aux ombres

Ne parle pas aux sphinx

Ne ris pas aux plaisanteries

Jamais ne reste sous l’arbre

Fuis les chiens les centaures les filles de Nyx

Laisse le vent seul te porter

Laisse le vent seul te porter


© Denis Petit-Benopoulos

Gustave Moreau, « Oedipe et le Sphynx », 1864

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon