Matinée à Dakar


Petros Koublis

La brume

Sur la mer laisse

Le souvenir du sable

Et quand s’ouvre la lumière

Le pêcheur remonte les cils

Un à un

Jusqu’à tout refaire

L’œil, le ciel et le désert

Posts récents

Voir tout