Comédie musicale

Ce n’est pas le bon moment

Ce n’est jamais le bon moment

Les moments cousus à d’autres moments

Ne font jamais de bons moments

Les bons moments se comptent sur les doigts d’une vie

Écorchés aux tessons de bouteille

Aux nœuds barbelés

On passe on fait semblant

On se signe sous des déguisements

On s’embrasse on se lasse

On saigne à la moindre entaille

On boude on rit on bataille

On est ridicule à force de feindre

On est ridicule à force d’être sincère

Il y a des courants d’air jusque dans la chair de poule

Des courants d’air qui passent sous les portes sous les foules

Des respirations hautaines qui forcent le mastic

Qui rendent fous les domestiques

Je ne sais pas, une porte laissée grande ouverte

Comme si même au dehors

Des murs, des portes bornaient l’horizon

Un mur percé de mille meurtrières

Un mur en dents de ciel

Avec la guerre au-dessus des têtes

Comme un aigle, gorge déployée

Des bombes incendiaires

Des avions en parachute libre

La fin du monde

Mais parmi les ruines et les rancœurs

Le rire de l’enfant

Les lèvres aimées

La bonté plutôt que le bien

Les mots qui touchent

Les mains qui tiennent

Les bras qui serrent

Le moment tant attendu

Celui qu’on aura choisi

Parmi les chutes

Parmi les rushes

D’une comédie musicale


© Denis Petit-Benopoulos

Fred Astaire et Ginger Rogers dans « Swing Time », 1936.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon