14 juillet

Mis à jour : 13 nov. 2018

De Ron Padgett

La première fois que je suis allé à Paris

j’ai voulu voir l’ancien emplacement de

la Bastille, et même si

j’ai bien vu la colonne,

à l'évidence

la Bastille n’était plus là:

je ne savais comment

regarder le vide.

Les gens vont voir

l’ancien site des Tours Jumelles,

à croire qu’ils aiment sentir

qu’il manque quelque chose.

je n’aime pas savoir

que ma mère n'est

plus là, ni sentir

que je le sais. Pardon

de comparer ma mère

à des immeubles. Et aussi

d’évoquer l’absence.

Le ciel rouge et gris

au-dessus des toits

s’assombrit et les habitants

se dépêchent de rentrer pour dîner. À plus tard, j’espère.


BASTILLE DAY


The first time I saw Paris

I went to see where the Bastille

had been, though

I saw the column there

I was too aware that

the Bastille was not there:

I did not know how

to see the emptiness.

People go to see

the mission Twin Towers

and seem too like feeling

the lack of something.

I do not like knowing

that my mother no longer

exists, or the feeling

of knowing. Excuse me

for comparing my mother

to large building. Also

for talking about absence.

The red and gray sky

above the rooftops

is darkening and the inhabitants

are hastening home for dinner.

I hoe to see you later.


Ron Padgett, « Comment devenir Parfait »? « How to be perfect »

Traduit de l’Anglais 5Etats-Unis) par Olivier Brossard et Claire Guillot,


éditions joca seria bilingue





© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon