Écrire un poème


Piet Mondrian, « Arbre rouge », 1908-1909

Écrire un poème

Ne fera pas l’affaire -

Trop facile.

Cela ne suffit pas.

Et ne mène à rien

Puisqu’à la fin

On se demande d’où ça vient.

Il n’y a qu’à se mettre en marche

Sur un chemin

N’importe lequel

Planté dans la terre encore humide –

Il a plu toute la nuit.

Marcher

En commençant par ce qui se trouve là

Et qui se meurt d’inattention –

Le chant d’un oiseau

Le frisson des feuilles dans le vent

Le sursaut des branches des pierres – renard ou belette

L’aboiement d’un chien qu’on ne voit pas.

Écrire un poème

À la croisée des chemins

Celui-ci

Puis un autre

Qu’apporte le flux des pensées.

Ce n’est rien

Une pensée de poème

Des mots pris aux mots

Dans un enfantement de soi –

Le bris de l’eau sur la butée

Le fouillis des ronces

La jactance d’un oiseau haut perché.

Puis s’entendre dire :

« Pardon, monsieur

Savez-vous où mène ce chemin ? ».

Le chemin s’arrête là –

Comme le poème que tu avais en tête

Avec ses rimes

Ses rebuts

Ses détours

Avec sa médecine d’herbe folles

Et de folie douce.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon